Lecture: La symphonie des abysses T2 de Carina Rozenfeld





Titre : La symphonie des abysses - Livre 2
Série : La symphonie des abysses (tome 2)
Auteur : Carina Rozenfeld
Éditeur : Robert Laffont, collection R
ISBN : 9782221140390
Date de sortie Québec : 29 Janvier 2015
Lien





Résumé

Divisé en deux parties, ce second volet raconte tout d'abord l'histoire d'Eyal, le personnage entrevu dans la ville de Portes à la fin du premier tome. On le suivra dans sa recherche de vérité, jusqu'à ce qu'il rencontre Abrielle, Sand et Cahill. Tous les quatre parviendront à dénicher des informations sur l'Anneau et comprendront enfin pourquoi il a été conçu. Malgré une réalité difficile à accepter, leur quête de liberté ne s'arrête pas à cette étape. En effet, un passage existe bel et bien dans le Mur et nos amis savent désormais où il se trouve... Mais un peuple de gardiens veille jalousement sur cette entrée. Il leur faudra trouver un moyen de déjouer leur attention afin de parvenir de l'autre côté. La vérité sur la symphonie des abysses et l'identité de celui qui la chante pour eux est à ce prix...


Mon avis

Dans le premier livre, on avait découvert Abrielle, Sand et Cahill, qui avaient décidé de chercher un moyen de sortir de l'anneau. Ils avaient trouvé un indice parlant de la ville de Portes et ils s'y étaient rendus. Là-bas, un jeune homme, Elyal, les avait sauvés de la foule.

Le second livre commence avec l'histoire d'Elyal. Elyal vit dans une société où les blancs et les noirs sont séparés : les blancs vivent dans la haute ville et les noirs dans la basse ville. Ils ne se mélangent pas entre eux, et les métis sont considérés comme des moins que rien, peu importe de quel côté ils se trouvent. Malheureusement pour lui, Elyal est un métis. Son père est le maire de la basse ville, et sa mère, aujourd'hui décédée, avait quitté son statut de riche blanche dans la haute ville pour être avec le père de son fils, même si pour cela elle est devenue une servante. Grâce à son père, Elyal n'est pas maltraité et trouve même un boulot à la bibliothèque de la ville. Elyal est convaincu que les règles qu'ils suivent sont fausses et qu'on leur cache la vraie raison de l'anneau et de ses murs. Il va donc profiter de son travail pour essayer de découvrir la vérité. Mais la vérité n'est pas toujours bonne à connaître.
Dans la deuxième partie du roman, tous les personnages maintenant présentés (Abrielle, Sand, Cahill et Elyal) partent à la recherche de la sortie (découvert par Elyal) et tentent de s'échapper de l'anneau. Je n'en dirai pas plus sur cette partie pour vous laisser le plaisir de la découverte, mais sachez qu'on aura enfin la réponse sur ce qu'est vraiment la symphonie des abysses.

J'avais beaucoup aimé le premier tome de ce diptyque. Et j'ai adoré ce livre. L'auteur a une plume tellement poétique, et elle traite de sujets qui nous parlent à tous. 
Dans le premier livre, j'avais adoré le passage sur les neutres, la relation entre Sa et Ca qui ne prenait pas en compte le physique mais seulement "l'âme". Ce tome là est plus centré sur le racisme. Les blancs et les noirs sont séparés et ne doivent pas se mélanger. Cette interdiction est pour les protéger, mais cela a pour conséquence une grande méfiance, presque de la haine entre eux car il est plus facile de haïr l'inconnu que d'apprendre à se connaitre.
Et puis on apprend ce qu'est vraiment l'anneau et le pourquoi des différences entre les villages de nos différents protagonistes. Je ne m'attendais pas du tout à cette explication. D'un certain côté, les réactions et surtout les règles établies après "la pluie de la lune" étaient plutôt justes pour aider le plus grand nombre, mais d'un autre côté, ces règles n'ont jamais évolué et ils ont préféré cacher la vérité. Cela a engendré des déviances et ce sont des innocents qui l'ont payé.

Ce livre a été un vrai coup de cœur. C'est une conclusion parfaite pour une magnifique histoire qui m'aura fait beaucoup réfléchir. Pour tous les sujets traités dans ce diptyque, je pense qu'il faut absolument le lire. Une merveilleuse lecture.

Un grand merci aux éditions Robert Laffont pour l'envoi de ce roman. 


4 commentaires

  1. J'aime bien la couverture ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, les 2 couvertures de ce diptyque sont sublimes !

      Supprimer
  2. Il faudrait que je termine cette duologie alors que j'avais beaucoup aimé le premier tome !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui n'hésite pas tu devrais beaucoup aimer !

      Supprimer