Cinéma: Orgueil & Préjugés



Titre : Orgueil & Préjugés
Réalisateur : Joe Wright
Genre : Romance, Comédie
Durée : 2h07
Date de sortie : 18 Janvier 2006
Lien



Synopsis

Dans un petit village d'Angleterre, sous le règne de George III, Mrs. Bennet veut marier ses filles afin de leur assurer un avenir serein. L'arrivée de nouveaux voisins, Mr. Bingley et son ami Mr. Darcy, plonge Jane et Elisabeth dans des affaires de coeur tumultueuses. Cette dernière découvre l'amour en rencontrant le bel et aristocratique Darcy. Pourtant, tous deux devront passer outre leur orgueil et les mauvaises interprétations qui s'ensuivent avant de tomber dans les bras l'un de l'autre à la grande surprise des Bennet. 


Mon avis

Ce film est, à l’heure actuelle, la dernière adaptation faite du roman « Pride and Prejudice » de Jane Austen. Personnellement, je n’ai pas encore lu le roman (mais ça ne devrait tarder ;)), mais j’avais déjà visionné la version télé de la BBC avec Colin Firth, ainsi que l’adaptation Bollywoodienne (Coup de foudre à Bollywood). Je connaissais donc déjà l’histoire et la fin avant de regarder ce drama !
Le film m’a laissé une bonne impression générale, principalement grâce aux paysages, qui sont grandioses et à la musique, qui est très belle et s’associe parfaitement à l’histoire. J’ai aussi beaucoup aimé les costumes. 

Par rapport aux acteurs, les personnages secondaires sont parfaitement joués, avec une mention spéciale pour Mrs Bennett (Brenda Blethyn) et Lady Catherine De Bourgh (Judi Dench). 

Pour les rôles principaux, commençons avec Mr Darcy ! Matthew MacFadyen est un bon acteur mais j’ai trouvé son personnage un peu « faible », presque effacé face à une Kiera Knightley très présente. De plus, il lui manquait un petit je-ne-sais-quoi pour me plaire totalement. Il n’égalera jamais Colin Firth, qui restera pour toujours Mr Darcy dans mon cœur ! Pour Elizabeth Bennet, elle est un peu trop agressive à mon gout. C’est vrai qu’elle doit avoir du caractère, mais j’ai trouvé qu’elle pouvait être presque méchante dans certaines répliques (surtout avec Mr Collins). Et cela m’a un peu dérangé. 
Mais il y a avait quand même une belle osmose entre les deux acteurs, et la magie était là. 

Au final, Joe Wright a réussi son pari, c’est un très bon divertissement, et il vaut vraiment la peine d’être vu. Je pense sincèrement que si je n’avais pas vu la version de la BBC, j’aurais adoré ce film. Mais je ne peux pas m’empêcher de comparer les deux versions et mon cœur penche plus pour la version de 1995.

Aucun commentaire