Lecture: Belle Époque d'Elizabeth Ross






Titre : Belle Époque
Auteur : Elizabeth Ross
Éditeur : Robert Laffont, Collection R
ISBN : 2221139151
Date de sortie Québec : Janvier 2014
Lien





Résumé

Lorsque Maude Pichon s'enfuit de sa Bretagne natale pour échapper à un mariage dont elle ne veut pas, elle monte à Paris, ville-lumière en ébullition à la veille de l'exposition universelle de 1889. Hélas, ses illusions romantiques s'y évanouissent aussi rapidement que ses maigres économies. Elle est désespérément à la recherche d'un emploi quand elle tombe sur une petite annonce inhabituelle : « On demande de jeunes filles laides pour faire un ouvrage facile. » L'Agence Durandeau propose en effet à ses clients un service unique en son genre : le repoussoir. Son slogan ? « Louez un faire-valoir, vous en deviendrez d'emblée plus attirante. » Étranglée par la misère, Maude postule...
Monsieur Durandeau a déjà amassé une petite fortune grâce à sa riche clientèle, et quand la Comtesse Dubern vient chercher une compagne pour Isabelle, sa fille aux idées bien arrêtées, Maude est immédiatement choisie comme faire-valoir idéal.
Mais Isabelle ne sait pas que sa nouvelle « amie » n'est en fait que de location, et l'existence de Maude au sein de l'aristocratie repose entièrement sur sa capacité à garder ce lourd secret. Pourtant, plus elle en apprend sur Isabelle, et plus sa loyauté envers la Comtesse est mise à l'épreuve. Et plus la tromperie dure dans le temps, plus Maude aura à perdre...


Mon avis

Ce roman est une adaptation libre d'une nouvelle peu connue d'Émile Zola, "Les repoussoirs".

Je trouve que le résumé raconte suffisamment l'histoire, donc je n'en dirai pas plus pour laisser le plaisir de la découverte.

Maude notre héroïne croit en ses rêves et est déterminée à s'en sortir. Elle peut paraître égoïste et superficielle dans certains passages, mais je trouve plutôt qu'elle a des réactions "normales" pour un être humain, surtout pour une personne du peuple. N'importe qui aurait réagi pareillement.
J'ai été assez surprise par Isabelle. C'est une personne moderne, surtout pour cette époque. Elle est anticonformiste dans une société où seule l'apparence compte.
Sa mère, la Comtesse, est le stéréotype parfait de la femme riche et belle : elle est d'un égoïsme à toute épreuve !
Les autres repoussoirs sont plutôt attachantes, surtout Marie-Josée. La vie n'a pas été rose avec elle, mais elle ne voit que le bon côté des choses et va toujours de l'avant. C'est un pilier pour notre héroïne.
Et puis il y a Paul. Le parisien dans toute sa splendeur. Un artiste qui apprécie beaucoup notre héroïne. Le garçon trop gentil que j'ai adoré ! 

J'ai beaucoup aimé l'histoire, qui met en avant les sentiments des personnages. Ce qui est un des points forts du livre.
L'idée d'avoir des repoussoirs, de juger les personnes uniquement sur leur apparence physique, je trouve ça horrible. Il s'agit d'une injustice qui me choque toujours, et du coup l'histoire m'a beaucoup parlé et touché.
De plus le contexte historique (avec la construction de la Tour Eiffel en toile de fond) est très intéressant et permet de comprendre la mentalité et la façon de vivre de l'époque.

J'ai passé un excellent moment et j'aurais aimé savoir la suite de leurs histoires. Il est presque trop court pour moi :)

Un grand merci aux Éditions Robert Laffont pour l'envoi de ce roman.

Aucun commentaire