Lecture: Les morsures de l'ombre de Karine Giebel





Titre : Les morsures de l'ombre
Auteur : Karine Giebel
Éditeur : Pocket
ISBN : 9782266181365
Date de sortie : Septembre 2009
Lien






Résumé

Elle est belle, attirante, disponible. Il n'a pas hésité à la suivre pour prendre un dernier verre. 
A présent il est seul, dans une cave, enfermé dans une cage. Isolé. Sa seule compagnie ? Sa séductrice et son bourreau. Et elle a décidé de faire durer son plaisir très longtemps. De le faire souffrir lentement. Pourquoi lui ? 
Dans ce bras de fer rien n'est dû au hasard. Et la frontière entre tortionnaire et victime est bien mince...


Mon avis

Ce livre est le second roman de Karine Giebel que je lis, et j'avoue que j'ai fini la lecture quasiment dans le même état : vidée. Cette auteure a le don de me retourner, et j'ai ensuite beaucoup de mal à passer à un autre livre.

Le commandant Benoit Lorand se réveille enfermé dans une cave. Il ne sait pas ce qu'il fait là et ne se souvient de rien. Juste que la veille au soir, en rentrant chez lui, il a croisé une jeune femme en panne, et l'a raccompagné chez elle. Cette jeune femme, Lydia, l'accuse d'un crime horrible et souhaite se venger. Elle a trouvé des preuves et ne doute pas un instant de sa culpabilité. Va commencer alors un face à face plus que malsain.

Dans le même temps, nous suivons l'avancée de l'enquête dans le commissariat où Benoit travaille. Tout le monde se demande ce qui s'est passé et où il peut bien se trouver. Djamila Fashani, une de ces anciennes amantes, est chargé de l'enquête. Différents suspects seront trouvés, on apprendra de nombreux secrets.

Et, au final, de nombreuses vies seront brisées. La vengeance est le pire des moteurs. Et la victime n'est pas forcément celui ou celle que l'on pense.

Je ne veux pas trop dévoiler l'histoire car je pense que c'est vraiment un roman à lire. Il est assez court, et heureusement, car il est plus qu'addictif. Impossible pour moi de le lâcher avant la fin (qui me hante encore).
On ne pourrait pas qualifier l'histoire de "belle" mais elle est vraiment géniale ! On veut savoir qui, pourquoi (surtout !). Et je n'ai pas trouvé les réponses avant le dénouement final.

Par contre, je le déconseille aux personnes qui n'aiment que les Happy End. Car, pour ce que j'ai lu pour l'instant des romans de Karine Giebel, ce mot ne fait pas partie de son vocabulaire !

Un gros coup de cœur, mon roman préféré du début d'année.

2 commentaires